Tout Pourri Musique Index du Forum Tout Pourri Musique
Musiques classiques et contemporaines
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lugansky/Lyon 19 janvier 2009

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Tout Pourri Musique Index du Forum -> Actualités musicales, événements...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nauséabond 007



Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 3538
Localisation: incertaine

MessagePosté le: Mer 21 Jan 2009 9:08    Sujet du message: Lugansky/Lyon 19 janvier 2009 Répondre en citant

Nicolaï Lugansky donnait un concert lundi 19 janvier 2009, à Lyon, avec le même programme, exigeant, qu'à Paris précédemment : sonate de Janacek, Romeo et Juliette de Prokofiev, nocturne 27/2 et sonate n. 3 de Chopin...

D'entrée, le pianisme rigoureux, carré, de Lugansky à la sonorité virile, pleine autant que subtile et aux couleurs constamment changeantes capte l'auditeur, de même qu'une qualité que l'on retrouve toujours chez les plus grands interprètes : on sait immédiatement où l'on est et où l'on va.

J'entends, et comprends, la sonate de Janacek moins distanciée, plus "tripale" et douloureuse que l'interprétation qu'en a donnée le pianiste russe, plus « revendicative » aussi puisque cette musique a été écrite à la mémoire d'un ouvrier tué par la police politique de l'empire austro-hongrois lors d'une manifestation pour l'autodétermination des peuples de Moravie et Bohême (Tchéquie, aujourd'hui), en 1905...

Une mise à distance beaucoup plus adaptée à la transcription du ballet Roméo et Juliette de Prokofiev, écartant toute sensiblerie, mais avec une juste appréhension des climats de chaque tableau. Ici, des qualités pianistiques somptueuses et une impression extraordinaire de facilité technique...

Au retour de l'entracte, deuxième partie consacrée à la musique de Chopin. La fin du nocturne 27/2, longue, dépressive, où s'installe une forme de résignation, de renoncement et d'abandon, fut un moment exceptionnel — même les crétins qui se précipitent pour applaudir sans complètement attendre la fin de chaque morceau restèrent quasiment pétrifiés, pour une fois (enfin presque)...

La sonate n. 3, sublime, bien sûr. Sauf le second mouvement, à mon sens, où le pianiste sembla un court instant un peu déconcentré. Le troisième mouvement rendit palpable le silence de la salle, et le quatrième la souleva...

En bis, extraordinaire étude 10/2 de Chopin et deux piécettes de Rachmaninov, m'a-til semblé...

Les absents ont eu tort. Heureusement que ce concert était diffusé en direct sur Radio-Classique...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
k-nar



Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 116

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2009 9:44    Sujet du message: Répondre en citant

je pense que c'était l'étude 10/8 Smile

à ce propos je suis retombé sur cette critique de resmusica qui m'a fait bien rire à propos de cette 3ème sonate:

Citation:
il donne l’impression désagréable d’un pianotage sans fin. Comme si le pianiste cherchait la ligne mélodique de l’œuvre. Cette absence de structure, cette déstructuration même, oblige l’auditeur à se demander comment Chopin avait été capable d’écrire une musique aussi peu attrayante. Si toutefois, on veut bien croire que tel n’est pas le cas, force est de constater qu’il faut une belle dose de virtuosité pour jouer une musique que rien n’attache à une quelconque ligne mélodique.



Voila ce qui arrive quand on donne du caviar pianistique aux cochons de critiques d'opéra.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tempus fugit



Inscrit le: 08 Déc 2008
Messages: 220
Localisation: idf

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2009 10:11    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois que ce concert a dû être enregistré par Franc Musique. En tout cas un récital de Lugansky avec les mêmes oeuvres est annoncé pour 13 heures.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
k-nar



Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 116

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2009 10:36    Sujet du message: Répondre en citant

c'est le concert de Paris, avec Prokofiev en moins et Rachmaninov en plus
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nauséabond 007



Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 3538
Localisation: incertaine

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2009 12:17    Sujet du message: Répondre en citant

k-nar a écrit:
je pense que c'était l'étude 10/8 Smile

à ce propos je suis retombé sur cette critique de resmusica qui m'a fait bien rire à propos de cette 3ème sonate:

Citation:
il donne l’impression désagréable d’un pianotage sans fin. Comme si le pianiste cherchait la ligne mélodique de l’œuvre. Cette absence de structure, cette déstructuration même, oblige l’auditeur à se demander comment Chopin avait été capable d’écrire une musique aussi peu attrayante. Si toutefois, on veut bien croire que tel n’est pas le cas, force est de constater qu’il faut une belle dose de virtuosité pour jouer une musique que rien n’attache à une quelconque ligne mélodique.



Voila ce qui arrive quand on donne du caviar pianistique aux cochons de critiques d'opéra.


Oui. C'est peut-être la huitième... De toute façon, elle était jouée comme une étude : avec une incroyable virtuosité...

Lugansky ne fournit pas du prêt-à-entendre nappé de sentimentalité à deux francs six sous... comme dans la musique de Haendel ou l'opéra romantique du XIXe siècle... Il propose une approche des œuvres très élaborée et intellective (pas intellectuelle)... Tout est architecturé, charpenté, avec un parfait étagement des plans sonores ; avec un son viril pour les hommes et les femmes, pas pour les femelettes... Cool Laughing

Son disque des sonates de Beethoven est PHÉ-NO-MÉ-NAL !!!...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
X.



Inscrit le: 13 Déc 2008
Messages: 29

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2009 12:44    Sujet du message: Répondre en citant

Nauséabond 007 a écrit:
Tout est architecturé, charpenté, avec un parfait étagement des plans sonores ; avec un son viril pour les hommes et les femmes, pas pour les femelettes... Cool Laughing

Son disque des sonates de Beethoven est PHÉ-NO-MÉ-NAL !!!...


Vous me donnez envie d'acheter ce disque ! Je l'ai entendu deux fois, une fois en récital au TCE dans les 7e et 17e de Beethoven, et du Rachmaninov, et ce fut excellent. Une autre fois, dans le 2e concerto de Brahms, atrocement accompagné par Nagano, dans lequel je l'avais trouvé très lyrique, très chantant, sans effusion, mais manquant de poids et de présence (mais peut-être était-ce dû au chef qui massacrait et saucissonnait tout).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nauséabond 007



Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 3538
Localisation: incertaine

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2009 12:59    Sujet du message: Répondre en citant

X. a écrit:
Nauséabond 007 a écrit:
Tout est architecturé, charpenté, avec un parfait étagement des plans sonores ; avec un son viril pour les hommes et les femmes, pas pour les femelettes... Cool Laughing

Son disque des sonates de Beethoven est PHÉ-NO-MÉ-NAL !!!...


Vous me donnez envie d'acheter ce disque ! Je l'ai entendu deux fois, une fois en récital au TCE dans les 7e et 17e de Beethoven, et du Rachmaninov, et ce fut excellent. Une autre fois, dans le 2e concerto de Brahms, atrocement accompagné par Nagano, dans lequel je l'avais trouvé très lyrique, très chantant, sans effusion, mais manquant de poids et de présence (mais peut-être était-ce dû au chef qui massacrait et saucissonnait tout).


Dans Beethoven, son sens de l'architecture et sa capacité à mettre en place les plans sonores font merveille, à mon avis...

J'ai trouvé, à l'Auditorium de Lyon lundi dernier, sa sonorité très nourrie... Mais cette salle est moderne, avec une excellente acoustique à chaque endroit...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
X.



Inscrit le: 13 Déc 2008
Messages: 29

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2009 13:21    Sujet du message: Répondre en citant

Nauséabond 007 a écrit:
Dans Beethoven, son sens de l'architecture et sa capacité à mettre en place les plans sonores font merveille, à mon avis...

J'ai trouvé, à l'Auditorium de Lyon lundi dernier, sa sonorité très nourrie... Mais cette salle est moderne, avec une excellente acoustique à chaque endroit...


Moi aussi j'avais trouvé au TCE sa sonorité très nourrie, noté ce sens de l'architecture dont vous parlez, et cet étagement des plans sonores, avec un sens de la majesté, sans chichis, mais aussi un sens du chant. Je ne l'ai pas retrouvé ainsi dans le 2e de Brahms où son interprétation montrait une grande sensibilité, une certaine grâce, mais cela manquait justement de virilité. Est-ce que Nagano, complètement à côté de la plaque dans ce répertoire, lui avait coupé les couilles ? possible.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bélaud



Inscrit le: 14 Nov 2008
Messages: 590
Localisation: 92

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2009 15:10    Sujet du message: Répondre en citant

k-nar a écrit:
je pense que c'était l'étude 10/8 Smile

à ce propos je suis retombé sur cette critique de resmusica qui m'a fait bien rire à propos de cette 3ème sonate:

Citation:
il donne l’impression désagréable d’un pianotage sans fin. Comme si le pianiste cherchait la ligne mélodique de l’œuvre. Cette absence de structure, cette déstructuration même, oblige l’auditeur à se demander comment Chopin avait été capable d’écrire une musique aussi peu attrayante. Si toutefois, on veut bien croire que tel n’est pas le cas, force est de constater qu’il faut une belle dose de virtuosité pour jouer une musique que rien n’attache à une quelconque ligne mélodique.


D'accord avec vous, mais toutes les critiques en ligne que j'ai lues de ce récital au TCE étaient du même tonneau... cela n'a certes rien d'étonnant.


Voila ce qui arrive quand on donne du caviar pianistique aux cochons de critiques d'opéra.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nauséabond 007



Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 3538
Localisation: incertaine

MessagePosté le: Sam 31 Jan 2009 19:28    Sujet du message: Répondre en citant

k-nar a écrit:
je pense que c'était l'étude 10/8 Smile

à ce propos je suis retombé sur cette critique de resmusica qui m'a fait bien rire à propos de cette 3ème sonate:

Citation:
il donne l’impression désagréable d’un pianotage sans fin. Comme si le pianiste cherchait la ligne mélodique de l’œuvre. Cette absence de structure, cette déstructuration même, oblige l’auditeur à se demander comment Chopin avait été capable d’écrire une musique aussi peu attrayante. Si toutefois, on veut bien croire que tel n’est pas le cas, force est de constater qu’il faut une belle dose de virtuosité pour jouer une musique que rien n’attache à une quelconque ligne mélodique.



Voila ce qui arrive quand on donne du caviar pianistique aux cochons de critiques d'opéra.


A un critique d'opéras ou à un "critique" anglais...

http://www.ledevoir.com/2007/03/03/133378.html
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nauséabond 007



Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 3538
Localisation: incertaine

MessagePosté le: Dim 22 Fév 2009 12:50    Sujet du message: Répondre en citant

Le Monde de la musique mars 2009, à propos des concerts de Luganski en France, au mois de janvier dernier, sous la plume de François Lafon :

« Le 19 janvier, il pleut sur Lyon et la crise ne contribue pas à remplir les salles. A l'Auditorium, Nikolaï Luganski réunit pourtant son public — que la quasi-disparition de Warner Classics, sa maison de disques, laisse en manque. La semaine précédente, au Théâtre des Champs-Elysées, le pianiste a été impeccable. Ici, il est transcendant. »
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Tout Pourri Musique Index du Forum -> Actualités musicales, événements... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com